Déontologie

Les critères :

 

Les critères que doit remplir un professionnel de la thérapie :

  • Une psychothérapie ou une psychanalyse personnelle approfondie, 

  • Une formation théorique et pratique dans le domaine de la psychologie, de la psychopathologie et une approche méthodologique en psychothérapie, 

  • Une supervision systématique de sa pratique professionnelle, 

  • L’adhésion à un code de déontologie, 

  • La reconnaissance par ses pairs de la pratique de son métier.

Le code de déontologie : 

Le code de déontologie  auquel je me réfère et auprès duquel je m’engage est le code de déontologie de la Gestalt-Thérapie signé en Europe par le Centre Européen des Psychologies : la déontologie fait référence à l’ensemble des principes et règles qui gèrent, guident une activité professionnelle. Ces normes sont celles qui déterminent les devoirs minima exigibles envers les professionnels, dans l’accomplissement de leur activité.

Extraits du Code de Déontologie de l’EAGT (Association Européenne de Gestalt-Thérapie).

 

1.Compétence

Le Gestalt-Thérapeute n’entreprend que les tâches où il se sait compétent et capable de mener à terme une intervention, dans l’intérêt du client.

En cours de thérapie, s’il découvre les limites de sa compétence, le Gestalt-Thérapeute adresse son client à un collègue ou établit une collaboration avec un autre spécialiste. Le Gestalt-Thérapeute reprend une thérapie individuelle en cas de crise personnelle, burn-out, ou difficultés à maintenir les frontières de l’intimité ou de la séduction.

Le Gestalt-Thérapeute est attentif au fait que tout passage à l’acte et toute expression cathartique implique un temps de résolution et un temps de dédramatisation.

Le Gestalt-Thérapeute s’engage à une formation continue permanente dans son propre champ et dans les domaines voisins.

Le Gestalt-Thérapeute tient à jour un dossier confidentiel pour chaque client conformément aux règles nationales. Ce dossier doit être intelligible par un autre professionnel.

 

2. La relation client/thérapeute

La relation client/thérapeute est une relation professionnelle centrée sur la protection du bien-être du client. Le Gestalt-Thérapeute est conscient de l’importance de la relation, de l’influence et de la dépendance inhérentes à la situation. Il s’abstient d’exploiter le client financièrement, sexuellement, émotionnellement, politiquement, idéologiquement, dans son propre intérêt ou dans l’intérêt de toute autre personne ou institution.

Le contact physique pendant le processus thérapeutique est exclusivement destiné au bien-être du client. Le consentement du client est primordial.

Le Gestalt-Thérapeute reconnaît qu’un autre type de relation parallèle, employé, ami proche, parent, voisin ou partenaire est incompatible avec les processus thérapeutiques.

 

3. Confidentialité

Tous les échanges entre le thérapeute et le client sont considérés comme confidentiels, sous réserve des dispositions légales.

Le Gestalt-Thérapeute évite de fournir des informations identifiables dans divers réseaux qui peuvent se chevaucher : supervision, etc…

Lorsque le Gestalt-Thérapeute désire utiliser des informations concernant un client à l’occasion d’une conférence ou publication, il doit obtenir la permission du client et préserver l’anonymat (nom, lieu, éléments spécifiques) afin que le client ne puisse être identifié.

Le Gestalt-Thérapeute respecte le droit du client à consulter son dossier.

Lorsque le client est mineur, le Gestalt-Thérapeute respecte les obligations légales d’information des services de protection des mineurs en cas d’abus ou de mauvais traitements.

 

4. Contrat avec les clients

Tout contrat, écrit ou verbal, entre le thérapeute et son client constitue un engagement.                

Le Gestalt-Thérapeute est clair et honnête en ce qui concerne sa compétence et son expérience lors des négociations préliminaires avec son client.

Le contrat, qu’il soit écrit ou verbal doit être explicite en ce qui concerne le montant des honoraires, les délais de paiement, le lieu de la thérapie, les annulations ou les interruptions de séances par le client ou par le thérapeute.

La durée de la thérapie, le transfert d’un client, la fin de la thérapie sont discutés avec le client et un accord mutuel est recherché.

Tout changement dans les conditions ci-dessus impliquerait une renégociation du contrat.

5. Publicité

La publicité sera limitée à la description du service et à la qualification du thérapeute.

Elle n’inclura pas de témoignage, de comparaisons et n’évoquera en aucune manière l’efficacité supérieure du service proposé par rapport à d’autres collègues, d’autres méthodes ou d’autres organismes.

 

6. Sécurité

Le Gestalt-Thérapeute prend toute mesure nécessaire pour éviter tout dommage physique ou psychologique lié à la session ou à l’environnement.

Le Gestalt-Thérapeute s’assure que toute séance ne peut être entendue, enregistrée ou observée par quiconque, sans l’accord préalable du client.

Le Gestalt-Thérapeute ou l’institution est tenu de contacter une assurance professionnelle.

 

7. Circonstances exceptionnelles

Il peut y avoir des circonstances où le Gestalt-Thérapeute a besoin de prendre des mesures pour protéger le client ou son environnement, lorsque le client est incapable de contrôle.

Dans ce cas, le client sera informé du changement dans les règles de confidentialité. Lorsque le Gestalt-Thérapeute prend contact avec un client sujet à ce type de circonstances exceptionnelles, il demandera au client de nommer une tierce personne à qui il puisse se référer. La dérogation à la confidentialité sera strictement limitée au nécessaire.

Le Gestalt-Thérapeute protègera l’autonomie du client et la confidentialité lorsque la thérapie fait partie d’un processus plus large : travail au sein d’un hôpital, dans un organisme, travail avec des mineurs ou travail d’équipe avec d’autres intervenants. Le Gestalt-Thérapeute précisera les caractéristiques du contrat dès le départ, avec son client et avec les autres professionnels impliqués, et ne contactera un tiers qu’après accord du client.